L'agilité chez l'homme

L’importance de l’agilité dans la bio-mécanique

L’anatomie humaine est très complexe en soi. Elle a été étudiée durant des années, mais elle continue de garder certains mystères qu’on espère élucider un jour. On compte d’ailleurs une multitude de sciences qui ont pour objectif de l’étudier de fond en comble. La biomécanique est dédié à la compréhension du fonctionnement des êtres-vivants. Elle touche à tous les domaines de la médecine et est également utilisée en sport. Vu son importance dans l’étude de l’être vivant, il est important de la comprendre et de savoir ce que c’est.

Qu’est-ce que la biomécanique ?

La biomécanique est la science qui permet d’explorer et d’analyser le fonctionnement des organismes vivants d’un point de vue mécanique. Et ce, à différents niveaux en partant du fonctionnement des molécules à celui des organes et même des membres. Mais, elle n’utilise pas que la mécanique classique pour ces études. Elle se sert également de plusieurs autres disciplines et techniques faisant également d’elle un domaine interdisciplinaire. Mais, existe-t-il un lien entre agilité et biomécanique ?

L’agilité, qu’est-ce que c’est ?

L’agilité peut être définie comme la capacité d’un organisme vivant à changer rapidement la position de son corps. Elle demande un mélange de réflexes, d’équilibre et d’une coordination psychomotrice. Le sens de l’agilité varie selon le domaine dans lequel vous l’étudiez. Comprendre l’importance de l’agilité dans la biomécanique revient à connaître les domaines d’application de cette dernière.

<h2>Les différents domaines d’application de la biomécanique

La biomécanique est un domaine interdisciplinaire touchant à un bon nombre de disciplines de la médecine. Ainsi, en plus de la mécanique classique, elle fait appel à :

  • la mécanique des fluides afin d’étudier la circulation sanguine et la respiration
  • la rhéologie pour son étude du comportement des fluides biologiques comme le sang, l’urine, les larmes…
  • la mécanique du solide afin d’analyser le mouvement du corps humain
  • la résistance des matériaux biologiques dans le but d’étudier la résistance des membres et des organes suites à des chocs et des contraintes afin de fabriquer des prothèses

Cela fait qu’on retrouve la biomécanique à tous les niveaux de l’étude des organismes vivants. Que ce soit au niveau des cellules, des tissus, des organes, etc., la biomécanique est présente afin de les étudier. Son domaine d’application ne s’arrête pas là. Elle est aussi utilisée en sport, et touche également à la recherche au niveau microscopique. Cela fait également d’elle un sous domaine de la biophysique. De ce fait, elle s’intéresse aussi à la mécanique des polymères biologiques comme l’ADN, la mécanique du cytosquelette et la mécanique de la membrane.

On comprend donc sans peine que l’agilité occupe une place majeure dans le fonctionnement biomécanique des êtres vivants, et en particulier du corps humain. D’où l’intérêt grandissant que les études biomécaniques portent à la compréhension de l’agilité ; et à son développement optimal chez les athlètes de haut niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *